[Quête mineure] Ont-ils vu le Loup ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Quête mineure] Ont-ils vu le Loup ?

Message par Kalirr le Dim 5 Nov 2017 - 22:58

Je vous propose, ici, une petite quête In Game. Comme d'habitude, elle est là pour notre plaisir, pour la beauté du geste mais aussi pour tester un nouveau système audio. Oui, m'sieurs, dames, si vous le souhaitez vous aurez du son dans vos esgourdes en plus de l'image pour vos mirettes (pour ce dernier point, rien ne change). Prévoyez, donc, casque ou écouteurs pour les intéressés.

Afin de trouver une date satisfaisante, voici un petit doodle à remplir. La quête sera normalement courte, pas plus de 2 heures je pense (sauf divagation de votre côté ou mauvaise gestion du mien).

Prévoyez également les zaaps suivants : Bonta, Brâkmar, Bord de la Forêt Maléfique, Astrub, Le Coin des Bouftous et Sufokia.


avatar
Kalirr
10♣
10♣

Messages : 212
Date d'inscription : 15/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Ont-ils vu le Loup ?

Message par Kalirr le Mer 8 Nov 2017 - 15:50

 

Tous les agents actifs de la Main, sans exception, avait reçu le courrier. Aucun d'entre-eux n'avait reçu exactement le même, d'ailleurs. Pour certains, l'écriture était soignée, la calligraphie parfaite et les formules d'usages employées. Pour d'autre, on allait droit au but et avec des mots simples afin, essentiellement, de s'assurer de leur compréhension. 

Bref, tous les plis étaient différents à l'exception du cachet de cire bleu qui protégeait le contenu des yeux indiscrets et d'une proposition de rendez-vous. Le vendredi 10 novamaire à 21 heures 30 dans la taverne d'Amakna.


avatar
Kalirr
10♣
10♣

Messages : 212
Date d'inscription : 15/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Ont-ils vu le Loup ?

Message par Kalirr le Sam 11 Nov 2017 - 11:51

Ce soir, la taverne d’Amakna s’apparentait à un gant. Huit Doigts d’une même Main s’y étaient rejoint pour s’abriter du froid. Enfin, pas seulement cela. S’il ne s’agissait que de se protéger du rude climat de Novamaire, d’autres lieux auraient fait l’affaire. Mais ce soir, on devait y rencontrer un client dans cette taverne. Repéré par Kalirr quelques jours plus tôt, cet homme étrange demandait les services de brigands et offrait une récompense en conséquence.
 
L’homme était grand, large d’épaule et visiblement sportif. Malgré l’âge avancé qui se lisait sur son visage, il paraissait en bonne condition physique. Enveloppé dans un manteau noir qui cachait ses cicatrices, ses cheveux cendrés étaient dissimulés par une capuche. Les membres de la Main arrivèrent et se présentèrent. On discuta longuement et voici ce qui en ressorti. L’inconnu désirait récupérer une amulette du loup qui lui appartenait. Cette amulette était détenue par un Ouginak au pelage blanc nommé Gérard de Larive – dit le Mulou Blanc. Le Paquet de Carte n’avait qu’à faire main basse sur le médaillon et le rapporter. En échange de quoi, ils se verraient récompenser de soixante-cinq mille kamas et d’un petit bonus. Comment ça soixante-quinze mille ? Non, soixante-huit mille ! Bon, marché conclu à soixante-dix… Vous l’aurez compris, Instylena faisait ses débuts à l’enseigne du Trèfle et ne comptait rien lâcher. Ainsi, la somme finale augmenta de cinq mille kamas. Scriabine cella le contrat et engagea sa troupe dans l’aventure.
 
Afin de retrouver ce Mulou Blanc, il fallait d’abord connaître sa position. Sur un conseil de l’encapuchonné, la Main se dirigea vers la maison de la magicienne Yen Effer. Cette dernière était assignée à résidence à Brâkmar, dans sa demeure rue des Berges de Venger. C’est Arlène qui arriva la première. Ignorant le concept de propriété privée, elle entra seule et sans frapper dans l’habitation. Après un habile discours – interrompu par quelques acheteurs de poissons qui repartirent bien vite – elle fit croire à la sorcière et amante de Gérard que la vie de ce dernier était menacée. Il fallait, à tous prix, le retrouver. La magicienne décida, alors, d’utiliser un sort de localisation pour retrouver le brave Gérard. Mais la magie a un prix et pour un tel sort il est élevé. Pour pouvoir le lancer, il fallait à l’enchanteresse beaucoup d’énergie. L’idéal étant de lier son âme avec celle d’un autre. C’est ainsi qu’Arlène poussa héroïquement Almaric vers Yen et que le sort commença. L’esprit de la sorcière et celui du guerrier furent liés et l’Ouginak localisé. Il se trouvait dans le village d’Autres-Rivages.
 
Passant par l’axe principal, les membres de la Main arrivèrent directement au centre du village sur la place du marché. Là, un vendeur rangeait ses produits dans son charriot mais les ressorti rapidement à la vue de potentiels clients. Le Roi de Cœur y vit une opportunité et se dirigea droit vers l’étale. Achetant une brioche à dix kamas au brave homme, celui se confessa sans mal dans l’espoir de voir d’autres de ses pâtisseries se transformer en pièces dorées. Un Ouginak blanc était passé il y a peu. Il était accompagné et se dirigea chez l’apothicaire. On dit que, là-bas, il accepta un contrat mais personne n’en sait plus.
 
Arrivant, donc, chez le maître des herbes les Doigts n’y trouvèrent pas le propriétaire de l’endroit. Au lieu de cela, un homme portant des couleurs vives se présenta à eux comme Sieur Dante Delion, barde de son état et ami du célèbre Gérard de Larive. Son ami, se trouvait d’ailleurs sur les bords d’une rivière traquant un fantôme sur la demande de villageois. Dante accepta sans mal de conduire les Doigts vers cette rivière.
 
Ils y trouvèrent Gérard. Mais avant que le Pique ou le Carreau n’aient eu le temps de se charger du Mulou, un fantôme apparu et se jeta sur la troupe. Le combat s’engagea. On tapait, on se défendait, on cognait mais rien n’y faisait. Le spectre était immatériel et, donc, intouchable – à l’exception d’un sabre qui lui était bien réel. Le combat continua et, à la surprise de tous, Almaric joignant ses mains en direction de sa cible récita quelques mots dans une langue inconnue de chacun. Un éclair mauve frappa la masse éthérée qui devint tangible. Pour le reste, Aphrodiane et Woede n’eurent aucun mal à finir le travail.
 
Gérard reconnut volontiers l’utilité de l’homme aux cheveux verts et lui offrit une partie de la récompense liée au contrat. Mais ce ne fut pas assez. L’Ouginak du groupe désirait l’amulette en forme de loup qui pendait au coup du Mulou Blanc. Refusant catégoriquement tout échange, le trois de Pique vit rouge et bondit sur le chasseur de monstres. Elle fut arrêtée par Almaric.
 

Finalement, le médaillon fut récupéré par la ruse du Carreau – une fois n’est pas coutume – se faisant passer pour un ami de Vess, le mentor de Gérard. On récupéra le collier et on le rapporta à l’inconnu de la taverne d’Amakna qui était en réalité Vess Zemir en personne. Il offrit à la Main les soixante-dix mille kamas prévus ainsi qu’une invitation à la succursale du Salon d’Oto qui regroupait quelques brigands et escrocs qui échangeaient techniques et savoirs-faire – à prix d’or bien entendu. 


avatar
Kalirr
10♣
10♣

Messages : 212
Date d'inscription : 15/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Ont-ils vu le Loup ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum