Journal de bord

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Journal de bord

Message par Le Valet Noir le Mar 18 Oct 2016 - 18:56






En ces pages seront consignés les grands événements qui auront fait l'actualité de la Main du Valet Noir, afin que jamais la mémoire ne se perde pour ceux qui, un jour, nous remplaceront.


***



Dernière édition par Le Valet Noir le Mar 18 Oct 2016 - 19:19, édité 1 fois
avatar
Le Valet Noir

Messages : 92
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord

Message par Le Valet Noir le Mar 18 Oct 2016 - 19:17




Le  seize octoillard 646.

Rencontre avec les Marchombres.


Voilà plusieurs semaines déjà que nous fréquentions les étranges Marchombres, de près comme de loin, et surtout à la taverne d'Astrub. Nous voyions bien que ceux-ci devinaient quelle joyeuse bande nous faisions, et nous, quels drôles de personnages ils étaient. Aussi la curiosité monta et l'un d'eux, Soragama, à qui j'avais expressément parlé d'un "vieil ami qui était valet", voulut le rencontrer.

Nous décidâmes d'un rendez-vous auquel participèrent Scriabine, Arlène Kwinzel, Lessa, Awilan et Kalirr pour la Main du Valet Noir, et Soragama et Yslow pour les Marchombres. Le Valet en question, lui, était trop souffrant pour y assister.

Aussi nous parlâmes à mots presque découverts de nos organisations respectives et nous pûmes mutuellement apprendre beaucoup de ce qu'étaient les uns, et ce qu'étaient les autres.

Malheureusement, le voile de l'incompréhension se dressa entre nous et très vite, les propos des uns vexèrent les autres. Alors les esprits s'échauffèrent, et Soragama voulut en venir aux poings face aux sarcasmes d'Arlène et de Scriabine. Celui-ci finit par se calmer, et la discussion en resta là, finalement peu fructueuse.

Nous pûmes toutefois en apprendre plus sur les Marchombres. Ceux-ci défendent une sorte de philosophie qui leur est propre, qui les pousse à la recherche de la "liberté". Ils prétendent également lutter contre des "Mercenaires du Chaos" et affirment que sans leur lutte, le monde sombrerait dans la destruction. En tout cas, est-ce ce que nous en avons compris.

Finalement, il serait sans doute plus sage pour la Main du Valet Noir de ne guère trop fréquenter ces gens-là qui n'ont pas l'air de pouvoir nous être utiles en aucune chose, bien au contraire.



Emyn Muil.


***
avatar
Le Valet Noir

Messages : 92
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord

Message par Le Valet Noir le Mar 25 Oct 2016 - 0:52



Le 24 Octolliard 646 :


Disputes pour un masque.


Depuis hier, on avait entendu parler Soragama à propos d'un masque possédant des pouvoirs magiques et sur lequel il semblait vouloir mettre la main. Aujourd'hui, Kalirr obtint d'un étrange Xélor qu'on avait déjà remarqué pour sa manie d'arracher des cheveux aux gens le fameux masque contre quelques kamas.

Il alla en parler à Emyn Muil et à Sam Killeen. Puis on interrogea Ermit pour savoir s'il avait quelques informations complémentaires sur le sujet. Finalement, on admit que ça ne devait être qu'un vieux bout de bois dont on ne savait que faire.

Or, quelques heures après, Kalirr se retrouva attaqué par deux énergumènes à la taverne, qui étaient apparemment des "Mercenaires du Chaos", et qui voulaient voler le masque. Emyn, arrivant par-là, put faire déguerpir ces guignols et Soragama arriva sur ces entrefaites. Celui-ci s'en prit à son tour à Kalirr, affirmant détenir l'information selon laquelle celui-ci aurait eu le masque. L'affaire tourna au vinaigre, et exaspéré par les manières brutes du Féca, Emyn Muil proposa d'en parler calmement. Comprenant que Soragama tenait beaucoup à ce bout de bois et ne souhaitant pas prolonger des hostilités ennuyeuses et inintéressantes, il alla chercher le masque dans le coffre du comptoir et le donna à Soragama, lequel le rendit par la suite à Benginvocatrice à qui, apparemment, il appartenait. (même si Kalirr avait eu une information contraire)

Définitivement, cette taverne et les Marchombres deviennent des sources d'ennui plus qu'autre chose.


Emyn Muil.
avatar
Le Valet Noir

Messages : 92
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord

Message par Le Valet Noir le Sam 7 Jan 2017 - 9:10


Située en plein cœur d'Astrub, la taverne du Lépreux Chauve a longtemps souffert de la mauvaise gestion de ses tenanciers. Malgré l'achalandage de bon aloi, on y vendait de la bière de piètre facture aux dépôts plâtreux, et le service était exécrable. Seuls les étrangers de la ville venaient s'y perdre pour ne plus jamais y remettre les pieds. Naturellement, accablée par les dettes et le manque de recettes, la dernière propriétaire en date, la vieille madame Raquin, fut contrainte de céder son fonds.

Par le biais de mes contacts Astrubiens de l'Hôtel Budavar, j'ai eu vent de la cession envisagée de l'établissement. J'y ai vu l'opportunité d'asseoir l'emprise de la Main du Valet Noir sur la cité. Madame Raquin ne demande pas moins de 12 000 000 kamas pour les murs et l'exploitation. C'est une somme considérable qu'il n'est pas à l'ordre du jour de négocier pour la propriétaire. Afin d'éviter une mise en concurrence et un ébruitement de l'affaire, j'engage de suite la procédure de cession devant notaire agréé.

Le Lépreux Chauve est donc acquis au nom de Sam Killeen, et les fonds sont prélevés sur les coffres de la Main du Valet Noir (ce qui permet d'employer les excédents liés à la bonne santé du commerce d'absinthe). Quelques travaux de réhabilitation sont à prévoir, mais la bâtisse laisse présager une affaire florissante. Plus important encore, il nous faut engager un tenancier.

Scriabine
avatar
Le Valet Noir

Messages : 92
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Journal de bord

Message par Le Valet Noir le Sam 29 Avr 2017 - 11:37



Le 28 aperirel 647.

Quelques semaines plus tôt, Beng, une fidèle cliente du Lépreux Chauve, avait accusé l'établissement d'avoir essayé de l'empoisonner avec son eau. Pour preuve, elle en versa sur le carrelage de la taverne qui fondit immédiatement. Elle en appela donc la justice d'Astrub.

Finalement, ce 28 aperirel vint un enquêteur missionné par la cité pour vérifier la qualité de l'eau servie au Lépreux Chauve. Son diagnostic était équivoque : quelque chose n'allait pas. Pourtant, mes relevés n'indiquaient rien d'anormal. De plus, Sam Killeen et moi-même semblions reconnaître en l'enquêteur Karras l'exorciste qui s'était invité au Lépreux Chauve pour louer ses services.

Dans tous les cas, les relevés de Karras seront transmis à un alchimiste mandaté par la cité. La milice statuera sur la suite de la procédure prochainement.


Emyn Muil.
avatar
Le Valet Noir

Messages : 92
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum