Le Lai des Maraudeurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Lai des Maraudeurs

Message par Le Valet Noir le Mer 29 Juin 2016 - 3:55



« Le Valet Noir n'était lors que simple valet
Le jeunot servait une grande maison d’Amakna ;
Simple et obligeant, les beaux maîtres ignoraient
Le vil fripon qu’ils abritaient sous leur toit ;

Car secrètement d'amis mauvais il s'entoura
Et la nuit les pires larcins commirent-ils ;
Ensemble, vivant de rapines tel des malfrats ;
À loisir pillant et troussant, ainsi s'encanaillèrent-ils ;

Mais le Valet Noir sa valeur voulut prouver
Alors réfléchit-il à un plus grand projet
Et ainsi convoita-t-il de la famille qu'il servait
L'or en si grande quantité qu'ils possédaient ;

Il se fallut d’une seule nuit pour méfaire ;
Le Valet, moins fidèle aux hommes qu’aux métaux,
Alluma l’incendie dans la maisonnée entière
Puis, ses larrons aidant, chargea l’or chaud ;

Bien bardé et rassasié, il laissa derrière lui
Brûler le château de quelques bonnes gens ;
Mais son butin valait bien quelques armoiries
Qu’avec ses gens il partagea à bon escient ;

Ainsi fit-il, et par cet ingénieux procédé
Réussit avec grand éclat à cette famille berner ;
Et comme ce soir de noir était-il vêtu
Il devint à jamais le Valet Noir ainsi connu ;

Par cet exploit si grandiose et impétueux
Fut-il fait duc par ses compagnons de qualité
Et formèrent la Main du Valet Noir en ce jour heureux
Qui, par la ruse et le flair de leur chef put prospérer ;

Si riche le Valet Noir devint qu'il put ainsi
À loisir dans un grand commerce s'engager
Et lors régna secrètement en une riche clandestinité
L'ombre du Valet Noir et de ses vils amis. »
 
Le Lai des Maraudeurs – Version connue



« Mais les années passèrent et le Valet vieillissant
Un jour sinistre et morose pour lui arriva :
Tout son prodigieux trésor mystérieusement fut manquant !
Et lors que chacun se querellait, la Main se dispersa ;

Plus guère que quelques braves fidèles
Persistaient à suivre le Valet Noir loyalement ;
Mais vile rancune et vengeur sentiment
Habitaient le vieux Valet que gâtait le temps cruel ;

Lors qu'à un âge avancé décida-t-il finalement
De réunir les derniers amis qui en confiance il estimait
Afin qu'ils reforment en son nom sa Main d'antan
Et qu'ils puissent le venger avant qu'expirerait son souffle dernier. »

Le Lai des Maraudeurs – Ajouts personnels
avatar
Le Valet Noir

Messages : 92
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum