[Quête mineure] Cousu de fil blanc

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Arlène Kwinzel le Lun 30 Jan 2017 - 21:10

« Un livre sur les navets ? » répéta son hôte, comme pour mieux s’imprégner de l’information.

Elle disposa quelques couverts sur la table et revint à son interlocuteur, que dévoraient des yeux les trois gamins.

« Des navets, on ne produit que ça, par ici. Quant à vous dire pourquoi… Disons qu’il faut bien en cultiver quelque part. La femme haussa les épaules. Nous échangeons une grande partie de notre production contre d’autres denrées, au bourg. »

Le vieillard éternua bruyamment sur ses épluchures, sa bru sourit légèrement.

« Ce… livre que vous écrivez, il parle de navets ou de prophéties ? Je n’ai pas bien compris. Mais dites-vous bien qu'on ne plaisante pas avec ces choses-là, surtout par chez nous. »

Les trois gosses souriaient béatement au visiteur.

« Vous devriez poser vos questions à notre Guide. Vous le trouverez dans la grande maison, à cette heure-ci. »

Sur cette déclaration, l’hôte de Kalirr s’affaira sur un navet et, voyant que l’agent de la Main ne bronchait pas, proposa poliment :

« Voulez-vous boire un autre verre d’eau ? »

Arlène Kwinzel
V♠
V♠

Messages : 516
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Kalirr le Jeu 2 Fév 2017 - 19:17

D’un signe de tête amical, Kalirr confirma sa volonté de prendre un nouveau verre d’eau dont il but une certaine quantité avant de reprendre la parole.

« Oh, vous savez ce que c’est. On parle des navets puis on part dans diverses directions. Les cultes et la vie des cultivateurs est une direction que j’ai choisi de prendre pour mon ouvrage. »

Il observa le tas d’épluchures grossissant en se demandant de quoi pouvaient vivre les gens d’ici lorsque la saison de culture du précieux légumes était passé. Il ne chercha pas la réponse et poursuivit son discours.

« C’est que je ne voudrais pas déranger votre Guide à cette heure et que je dois partir le plus vite possible pour être chez ma sœur avant la nuit complète. Ne pourriez-vous pas me parler rapidement de cette prophétie avant que je ne reprenne ma route. Je vous en serais très reconnaissant. »
avatar
Kalirr
10♣
10♣

Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Arlène Kwinzel le Jeu 2 Fév 2017 - 21:12

La femme sourit amplement à la mention du chef spirituel de sa communauté :

« Oh, ne vous inquiétez pas. Notre Guide n'est pas de ceux qu'on dérange. Il sera ravi et honoré de recevoir votre visite. »

Les épluchures finirent dans un seau.

« Il est le dépositaire de notre savoir, de nos traditions et de nos légendes. S'il y a bien quelqu'un qui pourra vous parler de cette... Elle hésita. Si quelqu'un peut vous parler de cette prophétie, c'est bien lui. De ce que j'en ai entendu dire, marmonna-t-elle en jetant un coup d'oeil à son beau-père à moitié débile, elle n'est pas de bon augure. »

Sur cette déclaration, l'hôte de Kalirr se ferma comme une moumoule.
avatar
Arlène Kwinzel
V♠
V♠

Messages : 516
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Kalirr le Jeu 2 Fév 2017 - 23:09

Constatant qu'il n'obtiendrai pas plus d’aveux de cette femme, Kalirr prit congé de ses hôtes. Il se retrouva à l'extérieur et emprunta le chemin vers la demeure centrale qui renfermait ce fameux "Guide". Il avait espoir de retrouver ses compères sur place, auxquels il devrait bien avouer son échec.

Il arriva devant l'entrée et ne voyant personne de sa connaissance, il supposa qu'ils étaient à l'intérieur. Il frappa quelques coups à la porte tout en se demandant ce qui avait bien pu se passer pendant son absence.
avatar
Kalirr
10♣
10♣

Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Arlène Kwinzel le Ven 3 Fév 2017 - 14:42

La porte s’ouvrit de l’intérieur, peu après que le Taure eut annoncé l’arrivée du petit groupe.

Un homme se découpait dans l’encadrement, la luminosité de l’intérieur le faisant paraître plus imposant qu’il ne l’était réellement. L’anthropoïde bovin le salua d’un signe de tête respectueux et s’écarta de l’entrée pour présenter ses compagnons.

Le maître des lieux opina du chef, dépassa le seuil et se révéla à la vue du collectif de malfaiteurs qui lui faisait face.

L’homme accusait la quarantaine, son grand front tutoyait une calvitie profonde – que certains orgueilleux auraient essayé de faire passer pour une tonsure – et les quelques cheveux qui ornaient ses tempes semblaient éprouver quelques difficultés à se décider entre le poivre et le sel.

Le front ridé, le menton couvert d’un bouc proprement taillé, le premier résident de Trou-du-Coude écarta ses bras couverts de larges manches immaculées et embrassa les visiteurs du regard.

« Bonsoir, voyageurs. Que nous vaut l’honneur de votre visite ? »

L’un des agents de la Main toussota tandis qu’un autre débita une explication qui, au mieux, tenait la route et, au pire, ne susciterait aucune méfiance. L’entourloupe était un muscle qui se travaillait quotidiennement au sein de la Main du Valet Noir, et nombre de ses Doigts sautaient avec rigueur sur la moindre occasion d'entretenir cette partie de leur... « anatomie ».

Il fut donc arraché au chef du hameau une invitation à dîner et à dormir là où la table serait la plus garnie et la paille la plus fraîche. C’est ainsi que les représentants du Valet Noir se retrouvèrent attablés autour d'un cruchon d'eau et d’une plâtrée de navets bouillis cuits sous leurs yeux larmoyants et leur narines dépitées.

Ils allaient faire honneur à ce bien fade dîner – si tant est qu’une telle appellation soit de rigueur – lorsqu’on frappa à l’huis. Leur hôte se leva de table et sortit accueillir Kalirr, qui se présenta – à la stupeur générale – accompagné d’un Roi de Trèfle bien plus crotté que ce que le voyage avait pu permettre, en termes de salissures et d’outrages boueux.

Après avoir refermé la porte derrière les deux nouveaux-venus, le maître des lieux – qui s’était présenté sous le nom de « Falas » – fronça les sourcils dans le dos de Sam Killeen, ce Trèfle Vert qui semblait avoir pris au pied de la lettre la notion de « retour à la terre ».

Débarrassé de sa couche de vêtements supérieure, sur la demande insistante de l'hôte du soir, le Roi de Trèfle rejoignit ses compères à table, accompagné de son disciple.
avatar
Arlène Kwinzel
V♠
V♠

Messages : 516
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Scriabine le Sam 4 Fév 2017 - 7:38

Scriabine tournait et retournait sa tranche de naveau sans se prononcer sur le mode opératoire. Elle était dans l'expectative.

Heureusement, la porte dévoila le sept de trèfle, revenu de « mission », grâce à qui la mise en scène qui allait être jouée devant ce guide suprême aurait davantage de cachet.

La Dame de Cœur invita donc Kalirr à la rejoindre, en lui désignant une chaise vide à sa gauche.

Elle l'interrogea du regard, avide d'informations sur cette prophétie paysanne.


avatar
Scriabine
D♥
D♥

Messages : 364
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Kalirr le Sam 4 Fév 2017 - 15:16

Kalirr avança dans la pièce et prit place à côté de la Dame de Cœur. Il observa chaque personne autour de la table et identifia rapidement le fameux « Guide » dont parlait la cultivatrice un peu plus tôt.

On lui apporta bien vite une assiette contenant le fameux légume. Il n’avait jamais été difficile vis-à-vis de la nourriture et depuis quelques heures, son estomac lui réclamait du travail. Il s’empara de sa fourchette et au même moment croisa le regard interrogateur de Scriabine.

Il réalisa un mouvement de tête répété de la gauche vers la droite, indiquant à la Dame de Cœur l’échec de la mission. Puis, il se concentra vers un nouveau défi. Vider l’assiette qu’on lui avait confié et, cette fois-ci, il n’avait aucun doute quant à la réussite de l’opération.
avatar
Kalirr
10♣
10♣

Messages : 189
Date d'inscription : 15/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Scriabine le Sam 4 Fév 2017 - 16:45

L'échec de Kalirr ne froissa nullement Scriabine — le ressentiment aurait été tout autre s'il avait été question d'un disciple du cœur. La bâtisse, le village, les habitants terreux, les masures et les mansardes miteuses, tout déplaisait à Scriabine, qui n'avait qu'une hâte : retourner à Astrub, dans les confins moelleux de son hôtel favori. Il fallait abréger cette mascarade commanditée par ce trublion gestionnaire de capitaux.

La troupe partait donc de zéro.

La Dame de cœur porta héroïquement une fourchetée de navet à ses lèvres, mais dans l'unique dessein de l'esquiver par une soudaine prise de parole :

« Pour tout vous dire, nous venons à propos d'une certaine... prophétie. Nous sommes passés par plusieurs autres villages, mais aucun n'était au courant de celle que nous portons : L'Attache Devin. Nous serions soulagés de savoir que vous êtes le... bon village. Certains ont essayé de tirer parti de notre mission, et nous ne voudrions pas que cela se reproduise. »

Scriabine marqua une courte pause, voyant le regard non-innocent du guide suprême des lieux.

« Puisque tout ceci ne vous semble pas étranger, nous vous demandons par simple précaution de nous révéler ce que vous savez de cette prophétie sacrée. »

La Dame de cœur ponctua sa requête par un hochement de tête religieux.


avatar
Scriabine
D♥
D♥

Messages : 364
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Arlène Kwinzel le Sam 4 Fév 2017 - 18:01

Falas s’étrangla à moitié à l’évocation de l’Attache-Devin.

Délaissant ses navets, il se raidit sur sa chaise, dévisageant tour à tour ses invités.

« Qui êtes-vous donc pour venir vous égarer en ces lieux et vous intéresser à pareille ignominie ? L’Attache-Devin est une abomination. Un poids dans l’existence de quiconque en a entendu parler. Cela fait des années que je traîne ce fardeau et voilà que vous vous annoncez comme porteurs de… Il contint un soupir. Mes devoirs moraux m’obligent à vous offrir le gîte et le couvert, mais mon rôle de chef de cette communauté me contraint à vous demander de quitter les lieux. »

L’homme était d’une pâleur à rendre jaloux un flocon de neige.

« Restaurez-vous. Après quoi, je vous conduirai à l’endroit où vous passerez la nuit. Vous partirez demain, après l’office. D’ici-là, je vous en conjure, n’évoquez plus ce fâcheux sujet. »


• • •


Le reste du dîner se déroula dans un silence de plomb et, lorsqu’il fut évident que nul ne se resservirait plus en chou-rave, le guide spirituel de Trou-du-Coude conduisit ses invités dans l’arrière-salle dont était pourvue la bâtisse.

L’endroit avait tout d’un lieu de réunion : on y avait disposé quelques bancs placés de part et d’autre d’une allée centrale. On poussa les banquettes et les agents de la Main s’installèrent du mieux qu’ils purent pour passer la nuit.

Falas leur laissa une chandelle et leur indiqua les commodités les plus proches avant de leur souhaiter le meilleur des repos.

L’homme s’était recomposé un air digne, précautionneux à l’extrême, et le calme habitait désormais le moindre de ses traits. Un masque de sérénité ornait son visage et il s’en retourna, d’une démarche guindée, à la partie de l’édifice qu’il occupait au quotidien.

Les murs de la salle chichement éclairée à la lueur tremblotante de la bougie étaient couverts, çà et là, d’icônes de piètre facture.

Sur celle-ci, l’on pouvait observer un homme ou une femme arborant la même tenue que le chef du hameau. Sur celle-là, le personnage principal touchait miséricordieusement le front d’une personne rubiconde courbée en deux. A un autre endroit, un être – manifestement atteint du même mal que la victime de l’icône précédente – était traité d'une façon similaire et le processus de « guérison » était illustré ainsi : le malade était divisé en deux parties selon une symétrie axiale basique. La moitié de gauche dépeignait un être souffreteux, rougeaud, à la bouche tordue dans un rictus dément et vêtu de guenilles qui cachait à peine un semblant d’érection. La seconde moitié, quant à elle, présentait un individu serein et propre sur lui, à la limite de l’illumination.

Sur les icônes restantes, ce n’était plus que scènes de procession et d’adoration d’une foule aux habits immaculés. Ici et là, il y avait bien quelques stupéfactions collectives devant des êtres aux habits tachés, mais les boufettes égarées trouvaient bien vite la rédemption en rentrant dans le droit chemin – comprenez qu’elles rejoignaient les masses vertueuses en troquant leur vie dissolue et leurs erreurs contre la raison et la propreté.

• • •


Quelques heures avant le lever du jour, Falas pénétra dans le lieu de culte pour tirer les membres de la Main de leur sommeil. Il leur fallait se préparer : la bâtisse ouvrirait bientôt ses portes à la communauté.
D’ailleurs, s’ils pouvaient l’aider à remettre les bancs en place, il leur en serait reconnaissant. Il en profita d’ailleurs pour leur annoncer qu’une collation collective serait servie après l’office de l’aube, avant que le travail ne reprenne aux champs.


Dernière édition par Arlène Kwinzel le Dim 5 Fév 2017 - 11:13, édité 1 fois
avatar
Arlène Kwinzel
V♠
V♠

Messages : 516
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Emyn Muil le Sam 4 Fév 2017 - 18:45

Emyn avait goûté avec curiosité les spécialités culinaires locales. Ce n'était pas si mauvais que ça, mais ce devait être vite lassant, comme repas... En tout cas, la réaction de Falas à la question de Scriabine était bien embêtante. Dans quel pétrin sordide ce bougre d'Ogorath les avait-il traînés ? La décoration du petit lieu de culte où la petite équipe avait dormi semblait en dire long sur la bizarrerie qui animait les bonnes gens du village. A quel genre de culte s'adonnaient-ils donc ? Enfin, nous verrons bien. Voici justement que Falas réveillait tout le monde.

« Bonjour, cher hôte ! Avez-vous bien dormi ? Vous avez besoin d'aide pour déplacer ces bancs ? Bien sûr, je vais vous aider. »

Le petit Xélor commença donc à aligner les bancs comme lui demandait de le faire le « guide spirituel ».
avatar
Emyn Muil
R♥
R♥

Messages : 684
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Scriabine le Sam 4 Fév 2017 - 18:51

Le gourou avait bombardé Scriabine de regards noirs dès qu'elle lui avait révélé les fausses intentions du groupe ; elle tenta de rectifier la situation, en vain. Le chef du village était hermétique à tout son extérieur et toute explication rationnelle. Par épuisement, la Dame de cœur abandonna la lutte, également dans la crainte de devoir dormir à la belle étoile comme les gueux.

Le lendemain matin, alors qu'Emyn proposait son aide pour déplacer du mobilier, Scriabine s'assit sur un banc, en ruminant les propos du gourou. Tout ceci n'avait rien de plaisant et ne faisait que les éloigner de leur objectif. Cela valait bien la peine de traverser la moitié du pays pour écouter un sermon sur la prophétie du navet.


avatar
Scriabine
D♥
D♥

Messages : 364
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Arlène Kwinzel le Dim 5 Fév 2017 - 20:56

• PLUS BLANC QUE BLANC •




Falas apprécia l’aide du Roi de Coeur et, tandis qu’ils déplaçaient les lourds bancs qui avaient été repoussés le long des quatre murs de bois la veille au soir, les deux hommes discutèrent cordialement de choses et d’autres.

A la fin de ce déménagement, il ne fallut pas longtemps pour qu’une foule compacte pénètre dans la demeure et s’agglutine aux endroits consacrés. Il y eut quelques regards suspicieux devant la présence d’un si grand nombre d’inconnus, mais il suffit que le chef de Trou-du-Coude rejoigne l’équivalent d’une chaire pour que l’assemblée se tienne coite.

Le service religieux du matin débuta sans heurts et ce ne furent, dans un premier temps, que génuflexions et bouillie de mots inaudibles : des prières votives selon toute vraisemblance. Dans un second temps, d’un ample mouvement de manches, Falas obtint un silence général dans l’étroit lieu de culte. Le guide spirituel entama son sermon et, à divers passages de son prêche, il fit l’éloge de la pondération, de la maîtrise de soi, du calme et de l’attention permanente. L’ordre ainsi que la raison prévalaient et, au bout de quelques minutes, son discours se fit plus revendicatif. Il était question des dangers de la passion et de leurs conséquences chez les êtres pensants. Falas évoqua les différentes formes que ladite passion pouvait prendre et la manière de reconnaître les individus soumis à leurs envies et à leur nature animale.

Kirosane fut pointée du doigt lorsque le Guide de Trou-du-Coude mentionna les cicatrices, ces traces indélébiles d’une vie dissolue. On jeta des regards en coin au Roi de Trèfle dès qu’il fut question de la tempérance et de la vigilance constante de tout être conscient de sa condition : il n’appartenait qu’aux animaux de vivre dans la crasse, raison pour laquelle la plupart des vêtements des habitants du cru étaient exempts de taches. Chacun fut invité à témoigner des épreuves qu’il avait surmontées au cours de la journée écoulée et l’on salua collectivement le courage d’untel qui avait évité de salir ses chausses, malgré un labeur acharné dans les champs de navets. Une autre fut applaudie pour avoir donné le sein sans qu’aucune trace de lait maternel ne vienne orner le tissu qui couvrait son giron.

Les représentants du Valet Noir se tassèrent sur eux-mêmes, à l’exception de deux d’entre eux, et comprirent que la population de Trou-du-Coude s’astreignait à un mode de vie particulièrement rigoriste. Selon Falas, sa communauté était la seule à pouvoir redorer le blason des pensants aux yeux des Douze. C’était leur monde au milieu d’un océan de bestialité. C’était eux… contre le reste de l’inhumanité.

Et cette inhumanité avait voulu les tester, à n’en pas douter, en leur envoyant ses émissaires. Un vent de stupeur accueillit cette déclaration lorsque les croyants comprirent qu’il était question des étrangers arrivés la veille au soir. Falas appela au calme en expliquant qu’il était du devoir des habitants de Trou-du-Coude de plaindre ceux qui n’avaient pas encore réussi à s’élever spirituellement comme eux l’avaient fait.

Les paroles lancées chez Ogorath refirent surface dans la mémoire de ceux qui s’y étaient trouvés :

« Mais, pour laver et rendre à tout support son éclat originel, ô clients, il faut qu’il y ait eu salissure, forfait, dégât. […] C’est un charmant endroit, paisible avec ça… Et terne, terne, terne.  Vous rendriez la vie de ses habitants bien plus intéressante en leur faisant l’honneur d’une petite visite. »

Que laver en un lieu où tout s’évertue à rester immaculé ? Quelles taches nettoyer là où elles sont synonymes de passions proscrites ? Comment vivre – tout bonnement – dans un endroit où l’on s’oblige à passer à côté de la vie ?

La propreté des uns faisait le malheur d’un autre : les motivations du maître blanchisseur commençaient à transparaître au fil du sermon de Falas et des réactions de ses fidèles.
L’office religieux s’acheva sur une série de mantras sans queue ni tête. :

« Jolis yeux, garde gaillard, anxieusement l’antre gémit. Juteux yaourt goûtera assidûment les âmes grivoises. J’y gagnerai gros au lagon aux gouttières. Joute, yatagan. Gagne ambitieusement, l’ancêtre gamberge. J’y gronderai goulûment. Arrête les autres guignols. »

Après quoi, la collation fut servie et ce fut un défilé de croyants qui vint s’écraser sur des plats gras destinés à tester leur maîtrise d’eux-mêmes. Qui s’en irait taché aux champs ?
On plaignit sincèrement les membres de la Main et, une fois le premier flot de curieux et de mangeurs passé, ce fut Falas en personne qui vint saluer les Doigts.
avatar
Arlène Kwinzel
V♠
V♠

Messages : 516
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Scriabine le Dim 5 Fév 2017 - 21:34

Scriabine avait lutté pour ne point sombrer dans un sommeil profond, et autant dire qu'après une nuit aussi légère, et un discours aussi prolixe, la bataille avait été rude. Il serait tort de dire qu'elle n'a pas fermé les paupières le temps de quelques antiennes sans intérêt. Enfin le calvaire prit fin, et les ouailles allèrent se restaurer avant de regagner leurs terres à navet.

Encore sous le choc soporifique de l'homélie sans fin, la Dame de cœur fut surprise de voir l'instigateur de tout cet ennui se présenter aux membres de la Main. Elle avala poliment son bâillement avant d'interpeler Falas :

« Votre philosophie est pleine de bon sens, certains auraient de nombreux enseignement à en tirer dans la cité d'Astrub. Quoi qu'il en soit, il est vraiment dommage que vous ne preniez pas au sérieux les conséquences de la prophétie de l'Attache Devin, nous aurions pu vous éviter bien des tracas à venir. Peut-être même aurions-nous aidé à la propagation de votre parole. Mais après tout, chacun a ses épreuves à passer, ses taches à nettoyer. Certains préfèrent guérir que prévenir. Sont-ils gagnants à la fin ? Peut-être. Peut-être pas. Mais nous avons déjà trop abusé de votre hospitalité, et nous allons reprendre notre mission de prévention, à qui voudra bien l'accepter. »


avatar
Scriabine
D♥
D♥

Messages : 364
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Arlène Kwinzel le Dim 5 Fév 2017 - 21:43

Falas fronça les sourcils :

« Nous éviter des tracas ? Alors que vous vous déclariez porteurs de la… prophétie ? Je crains de ne pas bien suivre le fil de vos déclarations. Se pourrait-il qu'il y ait eu un malentendu ? »

Le prédicateur interrogea du regard les différents membres de la Main.
avatar
Arlène Kwinzel
V♠
V♠

Messages : 516
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Scriabine le Dim 5 Fév 2017 - 22:07

Scriabine enchaîna tout en arborant un sourire empreint de fausse sollicitude.

« Assurément, nous nous sommes mal compris, nous sommes porteurs d'informations sur la prophétie, et il se pourrait que votre village soit concerné. Peut-être pourriez-vous en dire davantage sur votre situation à l'égard de ce grand mal ? »


avatar
Scriabine
D♥
D♥

Messages : 364
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Arlène Kwinzel le Lun 6 Fév 2017 - 11:34

Falas fit signe à ses « invités » de patienter, ce qui laissa le temps aux agents de la Main de se concerter discrètement. Une fois que le gros des villageois fut parti aux champs, le chef spirituel de Trou-du-Coude invita les Doigts à le rejoindre dans sa demeure.

« Avant que je n’évoque un sujet préoccupant, je souhaiterais savoir de quelles informations vous parliez, exactement. Cette fois-ci, je vous prie d’être clairs. »

D’un mouvement de main engageant, l’homme donna la parole à qui voudrait bien la prendre.
avatar
Arlène Kwinzel
V♠
V♠

Messages : 516
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Scriabine le Lun 6 Fév 2017 - 18:31

Tandis que Falas était affairé à remercier sa plèbe, Scriabine s'entretint furtivement avec ses pairs.

« Je vous rappelle notre objectif : réaliser les deux premières parties d'une prophétie dont nous n'avons aucune idée. Mon plan c'est qu'il doit en premier nous parler de sa prophétie, ensuite nous confirmerons, ainsi il ne se doutera pas que nous sommes de parfaits ignorants en la matière. Ensuite... je vous laisse aviser pour la marche à suivre, selon les informations qu'il nous donnera...  »

De retour avec Falas, celui-ci réclama davantage d'informations :

« Avant que je n’évoque un sujet préoccupant, je souhaiterais savoir de quelles informations vous parliez, exactement. Cette fois-ci, je vous prie d’être clairs. »

Bien que Scriabine avait déjà avisé le maître des cul-terreux à ce sujet, elle fut contrainte de répéter son propos.

« Comme je le disais hier encore, vous n'êtes pas le seul village concerné, et... nous avons eu de mauvaises surprises. Certains ont essayé de profiter de notre aide alors qu'ils n'étaient aucunement atteints par ladite prophétie. Certaines taches sont... tenaces. En tout état de cause, nous souhaiterions simplement nous assurer que nous parlons de la même chose... il ne s'agit que d'une précaution, mais si vous pourriez raconter votre version de la prophétie de l'Attache Devin, cela nous rassurerait. »


avatar
Scriabine
D♥
D♥

Messages : 364
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Arlène Kwinzel le Mar 7 Fév 2017 - 10:45

Falas demeura impassible, bien qu’une ribambelle de notes de scepticisme – pour ne pas dire une portée entière – transparût dans sa réponse :

« Madame, comprenons-nous bien : vous êtes sortis de je-ne-sais-où il y a moins d’un jour, vous déclarant tantôt porteurs d'une prophétie qui mettrait à mal tout ce que je connais, tantôt adversaires de cette même prophétie de l'Attache-Devin. Puis vous avez assuré avoir été abusés, vos amis et vous, par des personnes aux motifs bien sibyllins, toujours au sujet de ce présage apocalyptique. Enfin, vous laissez entendre qu’il y aurait plusieurs Attache-Devin. Outre le fait que ce dernier point me semble très improbable, je vous demande de réfléchir à la chose suivante : où serait la logique dans le fait que mes concitoyens et moi-même cherchions à abuser de votre soi-disant bonté ? Nous ne vous avons pas fait mander, ne savions pas que vous deviez passer dans les environs et ne sommes pas ceux qui avons, les premiers, mis le sujet de l’Attache-Devin sur la table. Aussi, quelles seraient les chances pour que ce soit nous qui cherchions à profiter de la naïveté de quelqu’un ? »

L’homme de foi éleva une main rassurante, paume en avant :

« J’entends bien vos arguments, Madame, mais le tissu de vos explications souffre de quelques accrocs qui rendent sa trame on-ne-peut-plus fragile. »

La précipitation de Scriabine à quitter les lieux lui avait fait manquer de la plus élémentaire des prudences : ne jamais sous-estimer un interlocuteur, quand bien même celui-ci vivrait au fond d’un trou n’étant répertorié sur aucune carte.

« Vous me demandiez quelle était la situation de notre communauté vis-à-vis de cette abomination. Je vous répondrai que je fais au mieux pour nous en prévenir, jour après jour, et que je m’y emploie de toutes mes forces, vous pouvez m’en croire. »

Falas chercha le regard des autres membres de la Main présents dans la pièce.

« Vous disiez être détenteurs d’informations au sujet de la prophétie de l’Attache-Devin, quelles sont-elles ? »
avatar
Arlène Kwinzel
V♠
V♠

Messages : 516
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Scriabine le Mar 7 Fév 2017 - 18:54

Scriabine fut surprise par la rhétorique de Falas, bien différente du stéréotype qu'elle s'était figuré du maître des lieux. L'adversaire était plus coriace que prévu, ou bien tout simplement n'avait-elle pas eu de chance dans la mise en œuvre de sa stratégie. Bien entendu, son raisonnement avait quelques failles, mais son entêtement traduisait nettement une position très défensive vis-à-vis de la prophétie, et il n'aurait servit à rien de poursuivre le débat.

« Vous disiez être détenteurs d’informations au sujet de la prophétie de l’Attache-Devin, quelles sont-elles ? »

Assurément, Scriabine n'avait aucune information à transmettre, et elle n'avait aucun intérêt à en inventer de quelconques, si ce n'est pour éloigner encore davantage le groupe de ses objectifs. Elle laissa le silence s'installer, pensive, après les propos du prêcheur.

C'était probablement le mieux qu'elle pouvait faire, à ce stade ; après tout, cette idée d'informations avait piqué la curiosité de Falas, peut-être finirait-il par lâcher un semblant d'information sur cette prophétie, ou bien... avait-t-il certaines raisons de ne pas en parler, et dans ce cas, ce n'était pas vers lui qu'il fallait se tourner pour accomplir la quête d'Ogorath.

La Dame de cœur se contenta donc de soutenir un regard sibyllin à son interlocuteur.


avatar
Scriabine
D♥
D♥

Messages : 364
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Kirosane le Jeu 9 Fév 2017 - 19:14

Kirosane s'était octroyée la permission de s'asseoir sur le sol, jouant avec Poussière en laissant la situation aux mains des autorités compétentes –incarnées par la reine de cœur–, mais en restant vigilante, prête à bondir au moindre danger.
Sentant le silence s'installer, Kirosane leva les yeux vers le plafond de la pièce, dans un apparent effort intellectuel intense. Après quelques secondes, son regard obliqua vers l'agent de la Main le plus proche, et lui dit comme un enfant qui réciterait sa leçon:

« La prophétie de l’attache devin ? C’est celle qui oblige à rester propre et à garder une hygiène impeccable tout le temps non ? Pour éviter des malheurs, mauvaises récoltes, maladies, tout ça… J’ai bon ? »

Elle leva un peu le menton sur ces mots, cherchant un regard approbateur de la part d’une quelconque personne dans la pièce. Elle pointa ensuite Falas du doigt :

« C’est pour ça qu’il a mis en place un culte bizarre, non ? Pour que les villageois ne discutent pas et ainsi éviter la réalisation de la prophétie. On est là pour leur dire que même malgré leurs efforts, ils ne parviendront pas à éloigner les mauvais présages plus longtemps, non? Et nous, on est prêts à nous salir les mains pour les aider dans la tâche qu’ils ont d’empêcher l’accomplissement de la prophétie,c'est ça? »

Elle insista bien sur les mots « salir » et « tâche », cherchant une réaction sur le visage de son interlocuteur, et porta discrètement la main sur la dague attachée à sa ceinture, tout en continuant de feindre un air enfantin. Même si elle n'avait pas vu juste, ses compagnons pourraient toujours arranger la situation, enfin, elle l'espérait.
avatar
Kirosane
7♦
7♦

Messages : 48
Date d'inscription : 14/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Arlène Kwinzel le Ven 10 Fév 2017 - 14:22

L'hôte encaissa les révélations de la jeune femme.

« Que voulez-vous dire ? Malgré tout… Malgré tout ce que nous avons entrepris, nous ne pourrions empêcher la réalisation de l’Attache-Devin ? Quelle horreur ! Pourtant… Pourtant nous avons banni de notre vie tout élément susceptible d’apparaître dans la prophétie. »

Falas s’avança vers Kirosane.

« Que savez-vous que nous ignorons ? Comment comptez-vous nous protéger ? »

Et le prêcheur d’évoquer certains détails de la prophétie :

« Il est dit que lorsque toutes les réserves de vin auront tourné, les habitants du Sous-Monde referont surface, puis… Mais… Cela ne se peut ! Nous avons toujours désapprouvé l’idée d’un débit de boissons chez nous ! Et, nous nous en sommes assurés, les collines qui nous entourent ne sont guère trouées comme celles qui dissimulent les entrées du Royaume Souterrain. C’est pour cette raison que nous nous sommes établis dans cette contrée ! »

Falas jetait de fréquents coups d’oeil aux membres de la Main, dans l’espoir qu’on viendrait lui expliquer que tout cela n’était qu’une sinistre farce, fruit de la passion de certains hommes pour semer le désordre, une mise à l’épreuve de sa foi et de celle de ses concitoyens.

« Que devrions-nous faire ? »




Retenez donc que vous êtes désormais en possession des deux tiers de la méconnue prophétie de l'Attache-Devin.

Si vos personnages devaient réaliser quelques laborieuses recherches à son sujet, ils apprendraient les choses suivantes :

L'Attache-Devin a écrit:La prophétie prédit trois événements « annonciateurs » de la fin du monde :
Premièrement, toutes les réserves de vin tourneront au vinaigre.
Deuxièmement, les habitants du Sous-Monde feront mystérieusement irruption dans les rues de la ville.
Troisièmement et finalement, une...

Désormais, vous êtes libres d'agir comme bon vous semble dans Trou-du-Coude et ailleurs. Vous pouvez enchaîner les allers-retours, les ellipses narratives, etc. afin de mettre tout ce que vous jugerez nécessaire en place dans le but de réaliser les deux premières parties de la prophétie.

Forcez le destin, arrangez-vous avec les petits dieux et les grands, corrompez votre prochain... Débrouillez-vous !

Bien sûr, si vous en ressentez le besoin, il vous est possible de discuter avec Ogorath en jeu. Pour ce faire, il vous suffit simplement d'en faire la demande au gré de nos rencontres (sur Skype, en jeu, via la messagerie privée du forum...) !

Vous l'aurez compris, je m'efface un tantinet en tant que « MJ » pour vous laisser, d'une manière certaine, les manettes, le devant de la scène et les projecteurs qui vont avec. C'est la partie « bac à sable » de l'intrigue. Elle sera ce que vous en ferez ! Bien évidemment, je ne serai jamais loin, en cas de besoin. ^^

C'est maintenant que le jeu de rôle en équipe commence ! Cogitez, résumez les idées que vous pourriez avoir eues ici ou en jeu et mettez-les en application ensemble ! ;)
avatar
Arlène Kwinzel
V♠
V♠

Messages : 516
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Scriabine le Sam 11 Fév 2017 - 18:35

Le vieux bouc avait fini par lâcher prise entièrement et s'était mis à tout déballer sur la prophétie. Inespéré.

Voyant que le prêcheur était à la merci de Kirosane, la Dame de cœur se retira de la pièce, laissant la troupe dialoguer à son bon gré. Son fidèle disciple, Sakopi, attendait dehors, dans un écran de fumée. Ou bien s'agissait-il d'un écrin ?

« Il semblerait que ces sauvages se méfient du vin, et plus particulièrement de le voir tourner. Si tu pouvais ramener quelques bouteilles, d'un village voisin, nous pourrions les dissimuler chez plusieurs habitants, apportant ainsi les raisins de la colère sur Trou-du-Coude. De mon côté, je vais essayer de trouver quels sont les résidents les moins assidus dans leur pratique, et donc ceux que nous privilégierons comme candidats. »


avatar
Scriabine
D♥
D♥

Messages : 364
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Emyn Muil le Lun 13 Fév 2017 - 23:24

Emyn avait écouté avec difficulté le sermon de Falas. Il avait toujours un peu de mal avec tout ce charabia, ces propos volontairement rendus inintelligibles. La discussion entre le guide et Scriabine n'étaient guère plus éclairants. Finalement, Kirosane avait réussi à arracher un peu de concret au drôle de personnage. Voici qui était déjà plus clair ! On doit donc faire se salir les gens ? Hé bien, voici qui ne semblait guère compliqué.

Emyn avait surtout retenu deux interrogations :

« Que savez-vous que nous ignorons ? Comment comptez-vous nous protéger ? » et « Que devrions-nous faire ? »

Falas semblait commencer à accorder un peu de crédit à la petite troupe. C'était de bonne augure ! Il était désormais temps de commencer à prendre les devants. Emyn commençait à improviser une réponse quand Scriabine s'en allait : qu'avait-elle en tête ?

« C'est exactement ça » commença-t-il par répondre à Kirosane en hochant la tête. Il se tourna vers Falas : « Vos efforts sont louables, vous avez fait un beau travail ! (le Xélor se félicitait d'avoir essayé les inventions de Salubritas sur sa robe, qui était avant cela dans un sale état) Les informations que nous avons... (Emyn marqua une pause hésitante) sont... possiblement inquiétantes. »

Emyn consulta du regard ses compagnons avant de s'entretenir à voix basse au guide spirituel :

« Nous croyons... Enfin, il est possible que... Hum... C'est très... hum, délicat... Mais voyez-vous, nous avons peur que certaines de vos ouailles ne respectent pas tout à fait vos dispositions. » Emyn se permit une autre pause pour réfléchir. Il bricola finalement une explication qu'il espérait ne pas être trop bancale :

« C'est que... il y a eu des présages. N'avez-vous pas remarqué quelque chose d'étrange, ces derniers temps ? Je crois, mon ami, qu'il est temps pour nous de divulguer notre identité. Voyez-vous, votre village n'est guère le seul à être concerné par l'Attache-Devin, car notre communauté tremble également à la seule évocation de ce terrible mot. Or, notre propre sage, notre guide spirituel, nous a fait part d'un étrange rêve qu'il eût fait récemment : tout porte à croire que c'était votre propre village qu'il vit cette nuit-là. Il vit que les fruits et légumes étaient devenus noirs et pourris, et il comprit que cet évènement était annonciateur de la terrible prophétie. Chez nous en tout cas, en effet, nous disons qu'un tel présage annonce la corruption des plus faibles esprits, qui seraient retournés aux anciennes pratiques païennes. Selon notre propre tradition, c'est la première étape avant la seconde, qui est l'invasion par les êtres du Sous-monde que vous avez vous-mêmes évoqués. »

Emyn espérait que ses compagnons étaient proprement vêtus. Voyant qu'il avait captivé l'attention de son auditeur, il poursuivit :

« En vérité, nous avions eu vent de l'existence d'au moins une autre communauté comme la nôtre. Le rêve de notre guide nous annonçait qu'il était temps de la découvrir : il nous a envoyés à cette fin, et pour nous assurer que la prophétie ne se réalise pas. Je crois que nous avons réussi la première partie de notre mission ! Pour la suite... Hé bien, il n'y a rien que vous puissiez faire pour l'instant, à part nous faire part d'étranges évènements que vous auriez peut-être remarqués. Pour le reste, nous allons mener discrètement l'enquête et surveiller attentivement les alentours. »

La réflexion faite précédemment à propos des potions de Salubritas avait donné une idée au Xélor. Peut-être toute cette histoire pourrait-elle être finalement profitable à la Main, en s'y prenant bien.

« Mais sachez que nous ne sommes pas venus désarmés. Pour mieux lutter contre la prophétie, nous avons chez nous développé plusieurs potions dont l'efficacité est redoutable ! J'en ai amené quelques échantillons, peut-être voudriez-vous y jeter un coup d’œil tout à l'heure ? » Emyn montra ostensiblement sa sacoche.

Le Xélor était plutôt satisfait de son intervention. Il saurait bricoler une potion qui ruinerait les récoltes des habitants du Trou-du-Coude, et il commençait à songer à quelque artifice qui permettrait de simuler une invasion de ces « êtres du Sous-Monde ». Il regardait son interlocuteur d'un air grave et rassurant, en espérant qu'il avalerait son grossier mensonge. En vérité, il avait tout misé sur la superstition des habitants du village qu'Ogorath moquait.
avatar
Emyn Muil
R♥
R♥

Messages : 684
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Arlène Kwinzel le Mar 14 Fév 2017 - 15:47

Falas ne mordit pas à l'hameçon : il avala ce dernier et la ligne avec.

Son front se barra de plis soucieux et l'homme marmonna quelque chose au sujet de ces faits dont il n'avait étrangement jamais entendu parler, mais il ne pouvait guère risquer de passer à côté d'une aide providentielle.

Alors c'est pétri de bonne volonté, bien qu'encore un tantinet méfiant sur les bords, que le chef spirituel de Trou-du-Coude hocha sa tête dégarnie. Les étrangers, en moins de vingt-quatre heures, avaient rompu la monotonie proverbiale des lieux, et menaçaient désormais de livrer ses ouailles aux avanies de l'inédit, de l'urgence et de la suspicion.

« Il n'a pas été porté à ma connaissance l'observation d'événements qui sortiraient de notre pieux ordinaire. Je tâcherai de me renseigner, s'il en va de la sûreté de notre communauté. »

Falas enchaîna sur quelques questions concernant des points qui le tarabustaient comme une de ces petites musiques qui trottent dans la tête et dont on peine à se débarrasser au moment du coucher : comment se nommait le Guide des visiteurs ? Avaient-ils une méthode pour identifier les boufettes gâleuses ? Quelles étaient ces potions qu'il avait entrevues, l'espace d'un instant, et à quoi servaient-elles exactement ?

Les agents de la Main du Valet Noir étaient désormais dans la place et, même s'il ne s'était pas officiellement rangé à leur côté, Falas n'entraverait pas leurs prétendues investigations.
avatar
Arlène Kwinzel
V♠
V♠

Messages : 516
Date d'inscription : 01/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Emyn Muil le Mer 15 Fév 2017 - 19:51

Ah ! La réaction de Falas était plutôt satisfaisante. Les choses sérieuses allaient pouvoir commencer. Mais avant toutes choses, Emyn Muil devait encore répondre aux questions de son hôte, ce qu'il fit sur un ton qui se voulait calme et rassurant :

« Notre guide se nomme Dyus. Dyus de Mytrée. » Le nom lui était sorti un peu par hasard : c'était en fait celui d'un encyclopédiste, au destin par ailleurs tragique, qui tenait une grande bibliothèque, et dont Emyn avait feuilleté un livre récemment. « Quant à notre méthode, nous devons avouer qu'elle reste assez expérimentale puisque nous n'avons jamais été confrontés à de tels cas. Mais il suffit d'être attentif ! Les habitants de votre village ne savent pas que nous partageons leurs pratiques, ce qui nous confère un avantage certain ! »

Emyn marqua un temps de pause. « Pour les potions, elles servent avant tout à assurer la propreté d'un logis, de vêtements ou d'une personne. Bien sûr, les plus simples d'entre elles servent bêtement à nettoyer. D'autres ont des pouvoirs plus étonnants. Voyez celle-ci par exemple : c'est un écran protecteur dont il faut recouvrir les vêtements pour ne pas que la poussière se dépose dessus ! Nous en étions d'ailleurs tombé à court durant le voyage, mais je pourrais aisément en refaire. (bien entendu, la fiole qu'il avait dégainé avait contenu toute autre chose, mais le Xélor se souvenait de l'existence d'une pareille potion dans le manuel de Salubritas) J'ai également des potions pour combattre les mauvaises odeurs, dissoudre les toiles d'arakne, combattre les puces... Enfin, si vous voulez bien, nous en reparlerons plus tard, plus tranquillement. Je vois que mes compagnons s'impatientent : il faut que nous discutions ensemble de la suite des évènements. »

Le Xélor salua bas son interlocuteur avec la courtoisie et le respect, quoiqu'un peu feints, qui s'imposaient. Il fit ensuite signe à ses compagnons de le suivre, et il alla rejoindre Scriabine pour lui faire part des derniers évènements.


Dernière édition par Emyn Muil le Jeu 16 Fév 2017 - 15:16, édité 1 fois
avatar
Emyn Muil
R♥
R♥

Messages : 684
Date d'inscription : 25/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] Cousu de fil blanc

Message par Sakopi Komzar le Jeu 16 Fév 2017 - 14:47

Sakopi était arrivé bien retard, sur cet endroit repoussant qu'était le trou-du-coude. Il avait eu vent un peu tard du mouvement qu'effectuer la Main, trop occupé dans une de ses expérimentations. Rose avait bien en vain essayé de lui faire passer le message mais ... Elle fût plus que rabrouée pour avoir tenté cela. Une fois son office fait, il en avait pris connaissance ... Et Rose fût une nouvelle fois envoyé se faire balader, pour ne pas avoir transmis le message plutôt.

Il prit la route aussi vite que cela était possible, en laissant son laboratoire-havre sac. Il ne prit avec lui que ça besace avec son attirail pharmaceutique et médicale, ainsi que sa flasque.

Le trajet prit un certain temps, mais son trajet c'était passé sans accroc. Il avait pu apprécier le paysage morne et terreux des alentours. Mais si même la Dame de Coeur avait pris la route, il ne pouvait faire son difficile.

Il découvrit donc le lieu de la mission de la Main, dont il n'avait accessoirement aucun détail. Son regard se porta sur la bâtisse la plus imposante du village. Enfin, imposante, tout est relatif n'est-ce pas ? Il alluma un de ses cigares et dirigea vers l'entrée.

Il eu le droit à l'exposition de la sacro-sainte et grande prophétie. Il en resta coi.

-Mais c'est quoi cette connerie ... ?

Il le dit pour lui-même, en soufflant sa fumée, d'une voix peu audible. Mais qu'elle ne fût pas sa surprise pour son esprit cartésien. Tout ceci n'avait aucun sens.

C'est durant cette réflexion que la Dame de Coeur se rapprocha de lui et lui donna ses ordres de mission.

-Vos désirs sont des ordres, ma Dame.

Il inclina la tête et sans autre forme de formalité, reprit la direction de sa dragodinde. Allons bon. Il semblerai que le but sera donc de réaliser cette absurdité. Soit. Si c'était là la volonté des têtes couronnées du coeur, il ferai son possible.

C'est ainsi qu'il parcouru les alentours de ce village misérable, à la recherche d'un autre village tout aussi minable qui vendrai du vin frelaté, ne méritant même pas d'être utilisé pour cuisiner des plats infectes, dans une cuisine abominable.

C'est après un certain temps de route dans ces terres désolées, qu'il trouva le fruit de ses recherches. Le trou du coude était en effet bien éloigné de toute production de vignes.

Il ne s'attarda pas bien longtemps, achetant plusieurs tonnelets de cette immonde liqueur issu du travail de ces vignes moribondes qu'ils osaient appeler "vin".

Il entreprit donc le chemin du retour, qu'il lui prendrait un temps certain ...
avatar
Sakopi Komzar
5♥
5♥

Messages : 24
Date d'inscription : 04/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum