[Quête mineure] L'un après l'autre...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Quête mineure] L'un après l'autre...

Message par Dweryl le Sam 12 Nov - 19:16

Deux semaines s’étaient déroulées depuis que Dweryl avait quitté le territoire aride de Saharach. Son frère, Az et Johaiito avaient complètement disparu de la surface du continent depuis. Dweryl avait repris contact avec la Main, et il s’était enfin décidé à s’investir dans cette organisation qui, il le savait, le plaisait de plus en plus.
Plus de sept jours après la fin de sa convalescence, néanmoins, le disciple d’Iop reçut une lettre d’un tofu, au moment où il s’apprêtait à partir de chez lui.


« Mon frère.

Je t’envoie cette lettre car je suis enfin parvenu à obtenir des informations – ou du moins, trois pistes exploitables – à propos de la mystérieuse Laya. Néanmoins, et j’en ai bien peur, l’organisation à laquelle elle appartient semble bien trop dangereuse pour que la nôtre, uniquement composée de quatre frères d’arme, puisse rivaliser.

C’est alors que j’ai repensé à notre discussion, lorsque nous sommes allés vendre les Kwaklames ensemble à Bonta. Si tu pouvais trouver ne serait-ce qu’un peu de soutien auprès de… tu sais qui, alors nous aurons peut-être une chance de nous en tirer. J’apporterais un soutien à ta… cause, en retour, bien évidemment. Tout se paie.

J’ai eu vent, d’ailleurs, des derniers évènements qui se sont déroulés au Château. Az, qui était présent, m’a également décrit le fantastique moment où tu n’as pas daigné achever la Goule, et où les enquêteurs en herbe se sont rués sur toi en te prenant pour un traître.
C’est digne de toi, évidemment.

Retrouve-moi sous la toile perdue dans les bois, avec des compagnons de confiance. Soyez prêts à en découdre. Tu nous connais… pas vrai ?

Les Maraudeurs font rarement dans la finesse.

                                                                                                                                                                                                Eaweh.»



Dweryl ne se fit pas attendre. Il rangea la lettre dans son manteau, puis, nerveusement, il se dirigea vers le QG de la Main Noire.
avatar
Dweryl
5♦
5♦

Messages : 20
Date d'inscription : 14/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Quête mineure] L'un après l'autre...

Message par Dweryl le Ven 25 Nov - 16:56

Le QG de la Main fut vide, contre toute attente. Dweryl, désespéré, se rendit alors au tripot dont il avait eu vent de l’existence quelques jours plus tôt, par l’un des nombreux espions de la Main Noire. Ce n’est qu’une fois qu’il eût pénétré à l’intérieur que son stress grandissant mourut, cédant sa place à un soulagement inqualifiable.
   — Arlène.
   Dweryl ne lui avait encore jamais accordé la parole auparavant, même lors de l’incident au Château d’Amakna. Ses yeux vairons allèrent jusqu’à la silhouette de sa collègue sans son accord, mais le disciple d’Iop revint rapidement à lui. Il sourit nerveusement lorsque son interlocutrice se tourna vers lui.
   — Salut, pioussin.
   Dweryl jeta un coup d’œil à gauche, puis à sa droite. Ils étaient seuls. Il commença alors à lui poser des questions concernant l’endroit. Arlène répondit brièvement que son gérant – un homme qui de toute évidence n’était que peu aimable – s’en absentait régulièrement. Satisfait de la réponse, le disciple d’Iop alla remplir une chope, et emprunter quelques rondelles de saucisson qui traînaient ça et là.
   Après quelques minutes de discussion, Dweryl trouva la force de lui parler de ses problèmes, avec Eaweh. Il eût du mal à convaincre sa collègue à l’aider. Non, en réalité, il eût du mal à la comprendre. La persuader fut une toute autre paire de manches : après d’interminables échanges sans queue ni tête, il parvint à lui faire croire à une histoire d’emprunt de vêtements, dont lui-même ignorait tous les détails…




   Ils se retrouvèrent donc non-loin des Bois de Litneg, après un voyage des plus désagréables par le Zaap. Dweryl conduit Arlène jusqu’à la planque de son frère, dissimulé dans les profondeurs de la forêt.
   Eaweh – un homme d’une rare patience, il fallait le reconnaître – finit par, lui aussi, convaincre Arlène de l’aider à récupérer ce que les hommes de Laya avaient malencontreusement laissé traîner dans une caverne.
   Il avait été effectivement été à même de localiser la réserve de la dirigeante d’une puissante guilde, la Fédération. Il ne savait pas encore, à ce moment-là, si cette Laya était bien celle qui s’était lancé sur ses traces, mais il espérait que ce bon coup dans la fourmilière l’aiderait à trouver la personne qui cherche à l’abattre.




   Le duo trouva sans grande difficulté l’entrée de la caverne, gardée par un seul homme, vêtu d’un étrange masque. Arlène eût un moment d’hésitation avant de passer à l’acte.
   — Dis-moi, bellâtre à la peau ébène. Tu ne serais pas en train d’utiliser la Main pour tes intérêts personnels, par hasard ?
   Le disciple d’Iop, d’abord déstabilisé par une telle question, répondit aussitôt.
   — Je ne fais ça que pour rester en vie. Cette femme veut ma peau, Arlène. On pourra garder tout ce qu’ils auraient… laissé traîner là-dedans, pour la Main. Je m’en moque. Je veux juste que Laya sache ce qu’on a fait.
   — Hmm… d’accord, dans ce cas. Je vais le faire pour toi, hihihiiihihiihihihii.




   Sur ces mots, Arlène se leva et se dirigea vers le garde. Grâce à une habile pirouette – ou à une superbe révérence –, elle le mit hors d’état de nuire, et le duo pénétra dans l’étrange réserve où leur attendait un fabuleux trésor : le sac dans lequel la Fédération gardait leurs pierres précieuses et semi-précieuses, à l’abri des regards.




   Quel dommage que ce sac traînait à terre.
   Dweryl et Arlène récupérèrent le sac, puis ils quittèrent la réserve en prenant le soin de laisser le garde en vie, afin qu’il puisse raconter ce qui venait de se produire – bien que le poing du Iop ait malencontreusement glissé, et que le visage du Crâ l’ait sauvé –.




   Le Iop partit peu après s’être assuré, avec Arlène, que le sac rejoigne bien le trésor de la Main.
   Il lui promit des nouvelles rapidement, à propos de Laya.
   Presque dix jours plus tard, Dweryl laissa une note au QG de la Main Noire.


« Possibilité pour la Main de démanteler (s’approprier ?) un gigantesque réseau de trafic d’armes en tout genre. Rendez-vous au Phare de Madrestam.

Ne venez pas seuls.

Dweryl. »
avatar
Dweryl
5♦
5♦

Messages : 20
Date d'inscription : 14/09/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum